< Retour à la page projet

Les portraits

Ils s’appellent Jean, Renée, Michel, Johanna ou Joelle…Ils ont répondu présents à l’appel du GIE IMPA, ils ont ouvert leur porte et ont livré des témoignages sincères face aux caméras. Découvrez leurs profils et leurs astuces pour bien vieillir.

Colette, 67 ans, Fenay (21)

Colette est une retraitée débordante d’énergie pour qui la gym est une source de bien- être. Il faut la voir enchaîner les kilomètres lors de ses randonnées ! Passionnée d’informatique, elle connaît le web comme sa poche et ne manque pas une occasion d’enrichir ses connaissances.

Le jour où vous ne vous sentez pas bien, moralement ou physiquement, une séance de gym est une très bonne chose pour le moral.

Marie-Paule, 68 ans, Fenay (21)

Marie-Paule cultive une certaine philosophie de vie : s’occuper de soi pour mieux s’occuper des autres et continuer de découvrir et de s’adapter. Une balade, un livre, un voyage, elle sait apprécier la vie au quotidien. Sa sagesse est contagieuse !

Être ouvert à tout ce que la vie peut nous apporter et être adaptable, vouloir évoluer, on en est capable à tout âge.

Ginette, 79 ans, Fenay (21)

Ginette est une grand-mère qui skype avec ses petits-enfants et qui leur consacre du temps. Ses journées démarrent et se terminent dans son potager qu’elle a commencé à cultiver à 74 ans. Et pour rejoindre ses copines et entretenir sa forme, elle n’a jamais manqué une séance de gym depuis 40 ans !

Le plein air est un remède aux maux, on laisse les soucis derrière soi.

François, 70 ans, Varennes Vauzelles (58)

François, retraité du bâtiment a décidé de se mettre au service des autres en intégrant la Fenara, association dont il préside la commission sociale au niveau national. Entre deux réunions, il trouve du temps pour partager des loisirs avec son épouse Jeannine et ses petits-enfants.

Je m’investis beaucoup mais je suis passionné par le fait d’aider mes confrères.

Jeannine, 68 ans, Varennes Vauzelles (58)

Jeannine est une femme toujours en mouvement. Jardin, piscine, vélo et roller avec ses petits-enfants l’été ; couture, puzzle en 3d et lecture l’hiver. Elle adapte ses activités aux saisons. Elle prend aussi du temps pour aider les personnes âgées de sa ville avec générosité et pour vivre des moments de complicité avec son époux François.

Au lieu de prendre des médicaments pour me calmer je prends une activité, ça fait redescendre la pression.

Jean-Paul , 65 ans, Nevers (58)

Après un AVC qui aurait pu lui coûter la vie lié à une apnée du sommeil et un passage à vide après sa retraite, Jean-Paul a pris sa santé en main. Il s’est appareillé pour faire de son apnée du sommeil un mauvais souvenir et tous les jours entre sa jument, son club de sport, l’association AVC il cultive le Bien vieillir.

Quand on arrive en retraite, il faut rentrer dans une association ou avoir une activité extérieure, s’investir et sortir pour ne pas être déconnecté de la vie.

Joëlle, 72 ans, Aunay en Bazois (58)

Joëlle a eu mille vies guidées par la volonté de s’accomplir pleinement. Aujourd’hui, elle partage sa passion du végétal à travers des séances de reconnaissance des plantes sauvages comestibles. Reine de la récup, elle a construit sa serre à partir d’éléments d’une installation artistique. Et quand elle ne cultive pas ses tomates, elle cultive la sérénité à travers le yoga.

Si je sens que mon corps a besoin d’une posture de yoga je la fais, cela me permet de méditer et de rester souple.

Paul, 66 ans, Semur en Auxois (21)

Paul a eu à cœur de bien choisir les activités qui allaient l’occuper pendant sa retraite. A travers l’enregistrement de livres audio pour les aveugles, il a trouvé une activité qui satisfait son désir d’aider les autres et sa passion pour les livres. Il pratique aussi la vannerie et dans ses mains, les fagots de joncs deviennent des assises de chaise !

Il faut se dire je me lance, je verrais bien ! Et ne pas rester qu’entre retraités, continuer d’aller dans des clubs où il y a tout type de personnes.

Charles, 88 ans, DIJON (21)

Charles aide sa femme Nicole au quotidien avec beaucoup de tendresse. Il lui prépare son petit-déjeuner, ses médicaments, veille à ce qu’elle ne manque de rien pour faire sa toilette. Charles et Nicole savent aussi se faire aider par leurs enfants, tout proche, et par une personne qui vient préparer à manger le midi et partager leur repas.

On a toujours quelqu’un autour de nous, c’est important.

Claude-René, 70 ans, DIJON (21)

Claude-René a gardé de son passé scout la devise « toujours prêt ! ». Il aime partager sa passion de l’astronomie au sein de la Société astronomique de Bourgogne avec d’autres « mordus du ciel et des étoiles » mais aussi les enfants, les néophytes… Toujours prêt à partager, à aider mais aussi à découvrir de nouveaux domaines comme le droit du travail à travers son mandat de conseiller prud’homal.

La retraite ce n’est pas la fin de la vie, c’est le début d’une autre !

Jeanette, 70 ans, CORCELLES FERRIERES (25)

Jeanette est une vraie chef de bande ! Avec ses petites-filles, elle partage des recettes, des loisirs créatifs mais aussi des cabanes dans les arbres. Elle a le goût des autres. Son engagement comme bénévole pour le programme Peps Eurêka en témoigne. Un problème de santé a accentué son besoin de cultiver sa joie de vivre et de s’entourer d’alliés pour bien vieillir.

Partager, c’est aussi riche pour moi que pour mes petites-filles.

Colette, 69 ans, THISE (25)

Colette, arrivée à la retraite, a choisi de donner du temps aux autres tout en cultivant ses passions que sont danse, la marche, la lecture et les voyages. La Maison des Seniors de Besançon l’a mise en relation avec une personne âgée isolée qu’elle visite régulièrement. Altruiste, Colette participe à des spectacles dans les maisons de retraite avec son groupe de danse country.

C’est bien tant qu’on peut de donner du temps pour les autres.

Edwige, 86 ans, BANNANS (25)

Edwige, pour occuper ses mains et sa tête à la retraite, est allée chercher d’anciennes passions de jeune fille. Un fil, une aiguille et un crochet, et naissent sous ses mains des coussins, des peluches, des décorations… Elle compte les points et les rangs et n’hésite pas à mettre ses mains au service des autres pour les associations de son village.

Pendant que je peux faire, je fais, il ne faut pas se laisser aller.

Gilberte, 76 ans, MACON (71)

Gilberte est toujours partante pour la découverte ! Elle s’est mise à la culture des légumes dans son potager partagé et découvre les jeux sur ordinateur avec son mari Jean-Jacques. Aimant les voyages, elle adhère au programme de conférences de « Connaissance du Monde » où elle retrouve ses amis pour une séance de cinéma puis un repas en commun.

Je n’ai pas l’impression d’avoir 76 ans, on est toujours très jeune d’esprit.

Jean-Jacques, 78 ans, MACON (71)

Jean-Jacques a découvert une passion à 72 ans qui remplit ses journées et occupe sa tête, un jeu addictif : le bridge ! Plus de 30 heures par semaine, il compte ses cartes, consulte ses livres, s’entraîne sur internet et joue en club. Le reste du temps, il partage des activités avec Gilberte sa femme : marche, séances de cinéma et sorties entre amis.

Le bridge, c’est un loisir avant tout et j’essaye de m’y donner à fond.

Jean, 91 ans, DIJON (21)

Jean est un jardinier philosophe, qui, pour continuer de profiter de son potager, a demandé de l’aide à un autre jardinier amateur. Entre deux rangs de semis ou autour de la table pour un café, les deux amis discutent de la vie. Jean tient aussi à faire marcher ses méninges, il lit beaucoup et continue son engagement bénévole au sein de Pep’s Eureka.

Rester ouvert sur l’extérieur pour moi c’est vital ! 

Johanna, 77 ans, DIJON (21)

Johanna a toujours un livre à la main, chez elle ou dans le tramway, elle dévore les ouvrages. Tous les mois, elle échange sur ses lectures avec des amis. Ces rendez-vous l’obligent à lire des livres qu’elle n’aurait pas choisi de prime abord. A 76 ans, elle a choisi de déménager dans un appartement plus adapté à son âge et à ses besoins, à proximité des commerces et des transports.

Plus on vieillit, plus on a besoin de lumière.

Michel, 84 ans, FENAY (21)

Michel, alias Micou, aime passionnément la musique, celle qui rassemble et celle qui permet de se ressourcer. Il a longtemps joué de l’orgue de barbarie dans les maisons de retraite ou les hôpitaux. Il anime aussi une chorale dans son village et à son contact on sait que l’on va passer un bon moment. Quand il n’est pas sur les routes avec sa guitare, il écoute du classique et réfléchit au sens de la vie.

Avec la musique, il y a un lien social qui se créé, c’est concret et agréable.

Renée, 87 ans, BEAUNE (21)

Renée a fait le choix d’intégrer le foyer logement des Primevères à la suite de deux deuils successifs, à l’âge de 75 ans, pour ne pas subir la solitude. Aux Primevères, elle a trouvé des amies, une famille de cœur avec qui elle cultive « ses petits bonheurs du jour ». Scrabble, dessin, journal du foyer et repas en commun, Renée diffuse sa philosophie à travers toutes ses activités qu’elle a su adapter à son âge.

Chaque jour on a son petit bonheur du jour.